Présentation du BIPE

Accueil >

Le BIPE

Le BIPE est né en 1958, à une époque charnière où la France de l’après-guerre préparait son entrée dans l’Europe et la modernité.

Animé par l’esprit visionnaire et réformateur de ses fondateurs, le BIPE n’a cessé depuis d’analyser et d'anticiper les mutations d'une économie française, puis européenne, et aujourd'hui mondiale … tout en évoluant, lui aussi, pour répondre aux exigences de clients, privés et publics, soucieux de voir loin pour mieux décider aujourd’hui.

L’originalité de l’offre du BIPE tient, d’une part à sa connaissance intime des marchés, stratégies et systèmes d’acteurs, et d’autre part à son activité permanente d’analyse et de prévision macroéconomique et sectorielle. Appliqués au conseil stratégique, ces acquis lui permettent de décrypter rapidement la dynamique de croissance et l’environnement concurrentiel d’un marché : marchés supports, cycles de vie, nature et intensité de la concurrence, drivers et facteurs de changement, contexte macroéconomique et réglementaire…

Cinquante ans après sa création, le BIPE a su s’adapter aux évolutions de son environnement, sans perdre son originalité : indépendance capitalistique et indépendance d’esprit - pour analyser les faits, sans idée préconçue.
Son parcours est jalonné d’innovations au fil de l’histoire. Depuis le projet initial, le chemin parcouru est important. Cette évolution s’est faite en parallèle avec celle de la France et au même rythme. 

Si la France a beaucoup changé depuis 1958, il en est de même pour le BIPE. Il suffit de rappeler que les premières publications du BIPE portaient, au début des années 60, sur les secteurs moteurs de l’économie de l’après guerre, à savoir l’industrie et l’agriculture. Aujourd’hui, ce sont les services marchands et non marchands qui tirent la croissance économique, en France comme dans les autres pays développés, avec une part dans le PIB qui représente plus des trois quarts. De même, l’ouverture internationale de la France était faible en 1958 alors qu’actuellement, le nouveau cours économique impose aux entreprises et aux acteurs publics d’avoir des stratégies et des visions des choses globales et mondialisées : les études et les activités du BIPE présentent donc une dimension internationale. Enfin, le rôle du secteur public et des entreprises publiques s’est progressivement allégé au fil du temps, avec une accélération dans les années 80 liée à la politique de dénationalisation et d’ouverture à la concurrence.

Les bases de la méthode prospective restent les mêmes, mais les outils et les services n’ont cessé d’évoluer pour répondre à des problématiques de plus en plus complexes :

Devenue société de conseil en stratégie aux activités diversifiées, le BIPE applique aujourd’hui ses outils de prévision et de prospective pour éclairer les décisions des dirigeants publics et privés, à travers trois activités majeures :

  • le conseil en stratégie et en marketing stratégique pour éclairer l’avenir et préconiser des voies d'actions nouvelles, et aider les dirigeants à prévoir et anticiper ;
  • l’aide au pilotage, pour évaluer les impacts des politiques publiques à moyen et long termes ;
  • les Observatoires et études multiclients, lieux privilégiés  pour : « benchmarker » les analyses et prévisions du BIPE entre professionnels d'une filière, modéliser en, amont des business modeles émergents ou des nouveaux marchés, caractériser des "drivers "de marchés  en raison de l'évolution de leur volatilité...

Parmi les missions typiques du BIPE depuis plus de quinze ans, on trouve ainsi des études d'impacts socioéconomiques, des scénarios stratégiques de positionnement de l’offre, la définition de profils-types de partenaires de croissance externe, la définition de stratégies de redéploiement industriel ou encore la (re)configuration du maillage territorial pour les opérateurs de réseaux.

Indépendance, respect des faits, rigueur scientifique  et innovation : les valeurs d’origine ont été le ciment de l’identité et de l’organisation du BIPE. Cette organisation a évolué depuis 1958, elle reste portée par quatre éléments fondamentaux : la prévision et la stratégie appliquées, l’échange public-privé, l’approche multisectorielle et le dialogue entre les disciplines.

À travers l’histoire de ces fondamentaux, c’est toute l’originalité et la valeur du BIPE qui se dessine...