Nos valeurs

Accueil >

Nos valeurs

Pour appuyer son expertise, le BIPE s’appuie sur des valeurs fortes et structurantes :

L’indépendance : les analyses du BIPE sont réalisées en toute impartialité, ce qui permet à ses clients d’élaborer leur stratégie et de prendre des décisions en se fondant sur une vision objective des marchés.

La rigueur : tout comme l’indépendance, la rigueur scientifique fait partie de l’ADN du BIPE. Elle favorise la confiance des clients dans les travaux réalisés et distingue fondamentalement les analyses du BIPE de celles de ses concurrents. « Rien n’est inventé, tout est justifié ».

L’innovation : le BIPE invente sans cesse de nouvelles méthodes et améliore ses modèles, afin de répondre aux attentes de ses clients et d’obtenir les résultats les plus précis et fiables possibles. Le BIPE peut ainsi apporter des solutions à des problèmes jamais soulevés auparavant.

Les études du BIPE se distinguent également par leur approche visionnaire de l’économie : Les consultants du BIPE ne se contentent pas d’analyser le passé et le présent, ils cherchent toujours à voir plus loin et anticiper les évolutions futures en réalisant des analyses prospectives à moyen et long termes dans les secteurs qu’ils étudient.


Le BIPE s'engage, avec les expéditions TARA

Tara est un voilier d’exploration hors du commun soutenu par le programme des Nations-Unies pour l’environnement et des grandes fondations et entreprises françaises comme agnès b., ou la Fondation Veolia Environnement. Le BIPE fait partie de ceux-là.

Son concepteur, le Dr Jean-Louis Etienne, puis Sir Peter Blake et aujourd’hui, Etienne Bourgeois ont fait entrer Tara et ses expéditions dans la légende.

De septembre 2006 à janvier 2008, l’expédition Tara Arctic a traversé et exploré l’océan glacial Arctique. Cette aventure scientifique et humaine a sensibilisé le public aux changements climatiques en œuvre en Arctique, à l’environnement et à la place de l’homme sur la Terre.

En 2009, Tara Arctic laisse la place à Tara Oceans, nouvelle expédition de 3 ans qui part à la découverte de la vie des océans et plus particulièrement du plancton marin. Méconnu, cet écosystème est pourtant un marqueur crucial de l’état de notre planète.

Entre septembre 2009 et mars 2012, le bateau Tara a ainsi effectué 50 escales, dans 30 pays, et parcouru 115 000 kilomètres autour de la Terre.

Avec Tara, la science s’invite dans les débats publics lors de nombreux conférences et évènements tout au long de l’expédition. Ces débats sont l’occasion de permettre à chacun de comprendre les fragiles équilibres de notre planète et de préparer l’avenir.

Depuis le début, le BIPE est partenaire de cette grande aventure, et vous invite à en savoir plus, en cliquant sur le lien vers le site présent ci-dessous.

 



Edwige Avice

Ancienne ministre, Associée Vice-présidente du BIPE

« TARA fait partie de mes enthousiasmes personnels et professionnels. Je suis  sensible au vent du grand large, à l’appel de la mer et à la poésie de l’aventure, mais dans mon travail j’ai au moins trois raisons :

 Tout d’abord Le BIPE est une entreprise citoyenne qui a fait de l’environnement une de ses priorités à laquelle j’adhère. Nous avons emmené à Copenhague une équipe du TARA avec le grand scientifique Jean –Claude Gascard qui conduit des programmes européens comme Damoclès sur le réchauffement climatique et  la fonte des glaces arctiques. Le BIPE a  accompagné TARA en escale, particulièrement à RIO, ville emblématique de toute la réflexion sur le développement durable.

 Il ya de plus une bonne coïncidence et une chance. TARA est une aventure scientifique des temps modernes, une enquête internationale inédite sur la bio-diversité de la mer , autour de tous les continents, avec l’aide des grands laboratoires français et des meilleurs laboratoires mondiaux qui ont maintenant devant eux 20 ans d’analyses dont de nombreuses applications vont naître. Le BIPE, de son côté est spécialisé dans la prévision et la prospective économique, donc résolument tourné vers le futur. Il  anticipe de nouveaux besoins, par exemple en matière d’énergie et de consommation. L’océan n’est pas seulement le plus grand recycleur de carbone de la planète, mais c’est aussi un énorme réservoir d’alimentation mondiale, de carburants bio-sourcés et de bio-médecine. Avec le TARA nous espérons apporter pour l’avenir un utile contenu à la croissance verte.

 Enfin le BIPE a l’habitude de fédérer les acteurs publics et privés autour de thèmes économiques et sociétaux. Ce savoir faire a été particulièrement utile à TARA d’abord  pour son lancement, puis dans son accompagnement à travers toutes les rencontres organisées au Cercle de la Mer. Aujourd’hui encore, pour le futur, nous sommes disponibles. »

Edwige Avice


Le site institutionnel de l'expédition TARA


 


 

 

 

                                                            ©www.laniak.com