Chimie biosourcée 2020-2030

Accueil > Énergie & Environnement >

Contexte

L’industrie chimique, et plus globalement la production de nombreux biens de consommation, sont aujourd’hui fortement dépendant des ressources fossiles. Compte tenu des pressions actuelles et à venir sur leur disponibilité, des contraintes réglementaires de type REACH, trouver des alternatives aux approvisionnements en carbone est crucial.

La biomasse constitue une de ces alternatives. Le développement de la chimie biosourcée est donc aujourd’hui un enjeu majeur, que ce soit en Europe, en Amérique ou encore en Asie.

En France, l’objectif affiché est double : s’assurer un accès aux ressources pérenne et indépendant, et réduire les émissions de gaz à effet de serre (Les filières industrielles stratégiques de l’économie verte, CGDD, mars 2010).

Pourtant, la filière « biosourcée » en est encore à ses balbutiements (par exemple, moins de 1% de l’industrie chimique actuelle pour les polymères, chiffre variable selon les sources), et les obstacles sont nombreux avant de parvenir à des filières établies et concurrentielles.

 

Enjeux et questionnements

À l’image des biocarburants, la chimie biosourcée implique l’interaction de nombreux domaines tels que l’agriculture, l’environnement, l’industrie, la réglementation… Au-delà des difficultés à faire travailler de concert des acteurs qui ne se connaissent pas ou peu, ces filières sont donc à l’origine de nombreux débats. Les principaux enjeux et questionnements sont listés ci-dessous :

  • Quelles sont les ressources mobilisables issues de l’agriculture, de la sylviculture, des biodéchets (quantité, qualité, prix, localisation), suivant les évolutions technologiques, climatiques et de politiques agricoles ?
  • Quelles maturité et promesses réelles des technologies de substitution ?
  • Quels sont les coûts de production – la compétitivité des filières biosourcées par rapport aux filières conventionnelles (pétrole, gaz et charbon) ?
  • Comment va évoluer la demande pour les produits biosourcés ?
  • Comment l’évolution de la réglementation, sur l’amont et l’aval de la filière, va-t-elle influer sur le développement des filières ?
  • Comment mesurer les impacts environnementaux des produits biosourcés (pression sur les ressources, compétition alimentaire, gestion de la fin de vie) et son acceptabilité sociale ?

 


Pour de plus amples informations : Contactez-nous